"Ils ont le sentiment que les choses ne peuvent pas changer"

Par • Mis à jour le 23/11/2015 - 12:49

Près de 200 sympathisants et militants de Ba péyi-a an chans sont venus hier, dimanche au domaine de Rivière-Blanche afin de rencontrer et écouter ceux qui vont briguer les sièges de la future Collectivité Territoriale de Martinique.

    "Ils ont le sentiment que les choses ne peuvent pas changer"
Sur cette liste menée par Yan Monplaisir on retrouve des membres du MODEM, des divers droite mais on retrouve également de nombreux jeunes : ils sont 16 - âgés de moins de 40 ans - à s'être engagés pour la liste"Ba Péyi a an chans".

Il est important pour Yan Monplaisir de mobiliser l'électorat pour ce suffrage. Il souhaite également lutter contre l'abstention mais surtout contre la mauvaise image que beaucoup peuvent avoir des élus, en clair l'objectif est de redonner confiance aux gens."Au centre de la politique il doit y avoir la morale et l'éthique. Je pense qu'une des raisons qui fait que il y a une désaffection de l'électeur c'est que les gens ont le sentiment que c'est un rassemblement de coquins, de copains... Ils ont le sentiment que les choses ne peuvent pas changer... Moi je dis que oui !" a t-il indiqué.

Audrey Ollon et Peggy Saint-Ville