CTM : Indiscrétions au Vauclin

Par • Mis à jour le 27/11/2015 - 14:10

Au Vauclin, le premier adjoint Georges Cléon et plusieurs de ses collègues de la majorité municipale se sont rangés aux côtés du Gran Sanblé d’Alfred Marie-Jeanne. Raymond Occolier lui ne s’est pas exprimé. Le maire du Vauclin s’était engagé à parler le moment venu et ce sera ce soir dans sa commune.Tout au long de la semaine, c’est toute l’histoire politique vauclinoise qui a été passée en revue pour tenter de déceler le choix du maire pour ce scrutin de décembre prochain.

    CTM : Indiscrétions au Vauclin
Il y a une phrase qui est restée célèbre au Vauclin : "C’est à coup de pied qu’il faudra chasser Raymond Occolier du Vauclin", cette déclaration est d’Alfred Marie-Jeanne, elle avait été prononcée lors des municipales de 2008. Le patron du MIM était venu soutenir son candidat Frantz Zozor. Les anti Marie-Jeanne du camp Occolier aiment à lui rappeler cette déclaration du Patron du MIM quand des partisans de leader du Gran Sanblé rappellent d’autres faits qui ont marqué la vie politique Vauclinoise : soutien du MIM en faveur de Raymond Occolier aux sénatoriales de 2011 puis à la présidence de l’association des maires.

D’ailleurs le soutien de Martinique Nouvelle à la candidature de Maurice Bonté contre Raymond Occolier à la présidence de l’association des maires a laissé des traces chez les Marie - Jeannistes Vauclinois. Ce à quoi il leur est répondu que c’est quand même le Vauclin qui a installé Eugène Larcher à la présidence de l’Espace Sud.

Les discussions se sont poursuivies ces dernières semaines pour tenter de déceler le positionnement de Raymond Occolier pour les élections de décembre. Mesurer le pour et le contre d’un vote en faveur d’un camp ou d’un autre..." Le maire du Vauclin n’a rien laissé filtrer", dit-on... Et puis il est comme ça : il aime bien entretenir le suspens ! Quand son premier adjoint déclare à Sainte-Marie que le Gran Sanblé a le soutien de la majorité du Conseil Municipal de la ville, c’est Raymond Occolier lui-même qui va - dès le lendemain - poster un message sur sa page facebook.

"Je n’ai demandé à personne de parler en mon nom", précise t-il.... Le premier magistrat avait dit qu’il s‘exprimerait le moment venu, c'est désormais l'heure de se prononcer..."Vendredi 27 novembre si DIEU me prête vie ..." : c'est le message posté sur la page Facebook de Raymond Occolier, c’est donc bien ce vendredi soir qu'il devrait se prononcer pour les prochaines élections.

Audrey Ollon et Jean-Marc Pulvar