Un homme qui devait être placé en détention provisoire libéré à cause d'une erreur judiciaire

Par 06/06/2021 - 11:45 • Mis à jour le 06/06/2021 - 11:41

L'homme n'a pu être emprisonné vendredi à cause d'un problème d'identité et a finalement été placé en détention provisoire le lendemain.

    Un homme qui devait être placé en détention provisoire libéré à cause d'une erreur judiciaire

C'est une affaire qui fera certainement beaucoup parlé au tribunal de Fort-de-France.

Vendredi soir (4 juin 2021), un prévenu inquiété pour viol et violences conjugales est entendu par un magistrat. Les débats sont interrompus quand le mis en cause âgé d'une trentaine d'années, affirme qu'il se sent mal. L'homme est alors acheminé à l'hôpital Pierre Zobda-Quitman, sous escorte policière. Mais selon les soignants, rien à signaler, il s'agirait d'une simulation. 

De retour au palais de justice, le juge des libertés et de la détention prononce son placement en détention provisoire. Le bulletin d'écrou est remis aux policiers qui amènent le prévenu au centre pénitentiaire de Ducos.

Mais là problème : le chef de poste de la prise explique qu'il y a un souci sur le document. La feuille remise porte en effet le nom d'un autre homme, incarcéré un peu plus tôt dans la soirée. 

Le suspect est donc libéré sur ordre du magistrat. Une erreur qui a été vite rattrapée par la juridiction samedi matin (05 juin 2021). Finalement, le prévenu a de nouveau été interpellé samedi après-midi et conduit au centre pénitentiaire de Ducos. 

Une surcharge inhabituelle de travail pourrait être à l'origine de ce cafouillage judiciaire. Les précisions de Karine Gonnet, la présidente du tribunal judiciaire, recueillie par Clara Vincent :