Vers une interdiction des vitres trop teintées ?

Par 13/11/2015 - 13:26 • Mis à jour le 13/11/2015 - 13:26

Les voitures aux vitres latérales avant teintées déplaisent au gouvernement. Le conseil national de la sécurité routière a demandé à ce que cela soit interdit, la raison invoquée est simple : Les forces de l'ordre se plaignent que celles-ci les empêchent de distinguer ce qui se passe au sein de l'habitacle ! En effet, avec des vitres au pourcentage de teinte trop élevé, il n'est pas aisé de vérifier si le conducteur a bien mis sa ceinture ou s'il ne téléphone pas, par exemple ! Face à cette réalité le gouvernement a décidé d'agir.

    Vers une interdiction des vitres trop teintées ?
À partir du 1er janvier prochain, si le projet de loi est voté les vitres latérales avant des véhicules ne pourront plus être teintées à plus de 30%. Un seuil qui permet d'atténuer la lumière, et de se protéger de la chaleur, sans pour autant dissimuler l'intérieur du véhicule. Les contrevenants s'exposeraient à une amende de 135 euros et à trois points de retrait de permis.

Actuellement, les défenseurs du surteintage affirment qu’aucun texte dans le code de la route n’interdit formellement l’utilisation de films sur les vitres. Le code la route se préoccupe seulement du champ de vision du conducteur. Frédéric Cornier le directeur du magasin hi-fi car spécialiste du vitrage automobile à Fort de France estime que si cette loi est adoptée, elle devrait néanmoins être adaptée en fonction de notre climat. "L'idée est que chez nous on puisse avoir une tolérance de 20%", propose t-il.

Si ce projet de loi est adopté. Dés le mois de janvier 2016, le gouvernement laisserait un délai de 8 à 12 mois aux automobilistes afin de rendre leur voiture conforme à cette nouvelle réglementation.

Audrey Ollon et Pascal Michaux