Obésité : un mal plus important en Martinique que dans l'hexagone

Par • Mis à jour le 21/05/2016 - 20:05

L’obésité gagne du terrain en Martinique et l’île semble être impuissante face à la montée du phénomène. 22% de la population de la Martinique est obèse et 33 % sont en surpoids ce qui dépasse significativement l’Hexagone. Ce samedi 21 mai 2016, la Journée européenne de l’obésité rappelle l’importance de la nutrition saine et de l’activité physique.

    Obésité : un mal plus important en Martinique que dans l'hexagone
Environ 45 % des citoyens français sont atteints de surpoids ou d’obésité. Contrairement au surpoids qui peut être géré par le changement d'habitudes alimentaires et par l’activité physique, l’obésité est un problème grave qui favorise la survenue de diabète, d’hypertension, de maladies cardiovasculaires et respiratoires.

Et c’est ainsi que le taux de personnes obèses en Martinique dépasse celui de la France hexagonale : 22 % en Martinique contre 14 % en France. 9,3 % des enfants en Martinique sont atteints d’obésité. Ils ne sont que 3% en France.

Cette tendance concerne tous les DOM français : les personnes obèses représentent 23% de la population en Guadeloupe, 17, 3 % à la Réunion, 33 % en Polynésie française.

Les causes de cette prévalence sont étudiées par les nutritionnistes. Ils constatent que les insulaires consomment plus de sucre que les métropolitains. Par exemple, le ti punch au lieu du vin ou encore les accras contre les canapés frais pour un apéritif.

De plus, dans l’industrie jusqu’en 2013, on utilisait beaucoup plus de sucre pour les produits alimentaires vendus dans les îles. Les sodas et les yaourts vendus dans les DOM étaient parfois jusqu’à 50% plus sucrés que les produits de mêmes marques vendus en métropole, selon l’enquête publiée par Slate.fr en 2013. La loi prohibant cette différence a été adoptée en mai 2013.

Faire attention à ce qu’on mange est crucial pour garder le corps en forme. Mais cela ne signifie pas que les Martiniquais doivent renoncer aux accras traditionnels. Mais adapter les bonnes habitudes de modération et de l’activité physique permanente.

A l’occasion de la Journée européenne de l’obésité, ce samedi 21 mai 2016, les Martiniquais dans les rues ont partagé leur recette minceur.

« Pour rester en forme, il faut boire beaucoup d’eau »,

« Il faut pratiquer du sport, je pratique le basketball quatre fois par semaine »,

« Il faut rester raisonnable, mais on peut parfois se laisser aller et manger quelque chose plus calorique »,

« Je marche beaucoup, c’est important de marcher tous les jours au moins une demi-heure. Faire des activités où on bouge, c’est l’essentiel, et essayer de bien manger aussi avec beaucoup de légumes, de fruits».

Veranika Chyhir et Xavier Chevalier