Les sciences de l'ingénieur au féminin !

Par • Mis à jour le 27/11/2015 - 15:48

La deuxième édition de la journée « Les sciences de l’ingénieur au féminin » s'est déroulée hier jeudi en Martinique.

    Les sciences de l'ingénieur au féminin !
L'objectif de la journée « Les sciences de l’ingénieur au féminin » était d'aider les jeunes filles à mieux comprendre le métier d’ingénieur grâce aux témoignages de femmes qui travaillent dans le domaine et pourquoi pas susciter des vocations.

La manifestation a été organisée dans trois lycées (Bellevue,Joseph Zobel et Frantz Fanon) et au total ce sont au total 525 élèves qui ont pris part à cette manifestation.

Au lycée de Bellevue, plusieurs ingénieures ont présenté leur métier aux élèves - visiblement conquis - à l'image de Carelle Rivot; elle est en 3 ème au collège Jeanne Emile Adenet du François et elle souhaite plus tard faire un bac S afin de devenir comptable. Elle sait que la filière scientifique peut parfois faire peur mais elle reste confiante "Si j'ai confiance en moi je peux y arriver", a indiqué la jeune fille - visiblement boostée - par toutes ces réussites. "C'est bien pour la Martinique d'avoir beaucoup de femmes comme ça", a t-elle conclu.

"C'est tellement important d'avoir une base scientifique solide pour après avoir le choix"

Stéphanie Thévérin est aujourd’hui responsable du service qualité environnement de la SARA. Elle a fait une partie de ses études au lycée Bellevue, elle est revenue plusieurs années après dans l'enceinte de l'établissement afin de livrer son témoignage. C'était pour elle l’occasion de pousser les jeunes filles à poursuivre leurs études dans des voies scientifiques"J'ai eu des doutes ... et finalement cela s'est très bien passé. C'est tellement important d'avoir une base scientifique solide pour après avoir le choix", a t-elle indiqué.

Ce genre de manifestation a-til un réel impact sur le choix de cursus des filles ?"Il est trop tôt pour avoir des chiffres", précise Luvinia Dorival, chargée de mission pour l’égalité des droits entre filles et garçons pour le rectorat, avant de reconnaître que cette année le nombre d'élèves a véritablement augmenté. "L'année dernière nous avons pu sensibiliser environ 125 élèves et cette année ce sont 525 élèves qui se sont intéressés avec inscription volontaire afin de rencontrer ces femmes ingénieures", a t-elle conclu.

Audrey Ollon et Clara Vincent