Le projet du golf du Marin refait surface

Par • Mis à jour le 17/10/2016 - 18:17

(AUDIO) - Enterré pendant une dizaine d'années suite à différentes procédures judiciaires, le projet d'hôtel-golf du Marin est de nouveau au cœur des débats. Son instigateur, Bernard De Gentile estime que toutes les conditions sont réunies pour que le projet voit enfin le jour. Les écologistes de l'Assaupamar sont eux fermement opposés à la construction cette infrastructure touristique.

    Le projet du golf du Marin refait surface
Un deuxième parcours de golf verra-t-il le jour dans le sud de l'île ? C'est en tout cas le souhait de Bernard de Gentil. Propriétaire de plusieurs dizaines d'hectares de terre notamment agricoles dans les Grands Fonds du Marin, il milite depuis plusieurs années pour la construction d'un complexe hôtelier associé à un parcours de golf.

Le complexe devrait comporter un parcours de 18 trous, un practice, quelques terrains de tennis mais aussi un hôtel et des villas haut de gamme. Un projet qui cible la clientèle américaine qui est la première nation en nombre de joueurs de golf. Le coût total est estimé à 50 millions d'euros.

L'homme s'est longtemps heurté aux militants écologistes qui s'opposent jusqu'à aujourd'hui au déclassement des terres agricoles. Après une longue bataille juridique de près de 10 ans avec l’Etat et les associations écologistes, le projet semble de nouveau réalisable. Bernard de Gentile demande désormais le déclassement des terres agricoles sur lesquelles il prévoit d'installer l'hôtel et le golf.

Bernard de Gentile était l'invité de Cédric Catan (lundi 17 octobre 2016). Ecoutez l'intégralité de son interview :