Education : vers une notation différente ?

Par • Mis à jour le 03/12/2014 - 13:40

Le Conseil supérieur des programmes a remis à la ministre de l'Education nationale Najat Vallaud-Belkacem un document qui révolutionne l'évaluation des élèves.

    Education : vers une notation différente ?
L'idée n'est plus de noter sur 20 tel ou tel devoir ou contrôle continu, mais de vérifier des "blocs de compétences" dans chaque matière, grâce à des bilans de fin d'année. Il s'agit de percevoir les progrès de l'élève et de pouvoir remédier à ses lacunes par un soutien ciblé. Le {{C}}onseil {{S}}upérieur des {{P}}rogrammes préférerait aux notes un barème de 4 à 6 niveaux. Un peu à l'exemple de ce qui se fait déjà en Allemagne ou aux Etats-Unis. {{{"Ce sera un peu difficile"}}} Plus simplement, le {{C}}onseil {{S}}upérieur des {{P}}rogrammes préconise l'abandon des moyennes et suggère la mise en place d'une nouvelle échelle comportant 4 à 6 "niveaux de maîtrise". Mais, qu’en pensent les enseignants? {{{"Je préfère les notes !"}}} Qu’en pensent les principaux intéressés, les élèves eux même ? les avis sont partagés : Pour l’Union des parents d’élèves de la Martinique l’abandon de "l'évaluation sanction", au profit de "l'évaluation bienveillante" est une bonne chose. Gérard Laguerre, le président de l’{{UPEM}} fait part ci-après de son point de vue :