Fusillade : le gérant de la boîte parle

Par • Mis à jour le 07/12/2015 - 21:40

Tout et son contraire a été dit sur la tuerie qui s'est déroulée au Paparazzi. Le gérant de l'établissement, Philippe Montagnac, livre sa version des faits ou tout du moins ce qu'il sait car il était en Guadeloupe cette nuit là. Sous le choc il a décidé de fermer sa boite de nuit.

    Fusillade : le gérant de la boîte parle
Le gérant du Paparazzi, Philippe Montagnac, était l'invité du Grand Angle ce lundi 7 décembre 2015 midi sur RCI; c'est un gérant sous le choc qui s'est confié au micro de Pascal Michaux. "C'est un coup dur....Il y a eu trois individus qui sont rentrés, on ne sait pas pourquoi ils se sont pris la tête", a indiqué le gérant qui était hors du département au moment des faits.

Le drame s'est joué sur le parking de la boîte, aux alentours de 5h30. "Ils ne sont pas rentrés dans la boîte, elle était déjà fermée"

Le gérant ne veut pas que le public fasse d'amalgames et cède à la panique "Il y a un service de sécurité...On est tout le temps en relation avec la gendarmerie, avec la mairie", a indiqué celui qui a indiqué que cela aurait pu se passer n'importe où.

"J'ai pris la décision de fermer cette boîte"

Dès hier la préfecture a pris un arrêté précisant la fermeture de la boîte de nuit pour deux mois mais Philippe Montagnac lui, a pris la décision de fermer cette boîte. "Je n'ai pas envie que mon nom soit sali, je monte des affaires pour que les gens s'amusent, j'ai pris la décision de fermer cette boîte"