Deux flacons explosifs évacués d’un collège au Robert

Par • Mis à jour le 28/05/2016 - 19:46

Les démineurs ont évacué deux flacons d’acide picrique, à cause d'un risque d’explosion, au collège Paul Symphor au Robert ce samedi, 28 mai 2016. L'hypothèse la plus probable est que cette substance en état liquide puisse être utilisée pendant les cours. Mais elle est devenue dangereuse à cause de sa cristallisation. L’opération a été réussie et le danger a été éliminé.

    Deux flacons explosifs évacués d’un collège au Robert
Les services du déminage, de la gendarmerie et des pompiers sont intervenus au collège Paul Symphor du Robert, ce samedi 28 mai 2016. Les démineurs ont évacué deux flacons d’acide picrique et les ont fait exploser en toute sécurité.

L’acide picrique en état de cristallisation a été découvert par les enseignants pendant la semaine. Généralement, cette substance est utilisée pendant les cours de chimie, ce qui est légal et courant. Elle est sans danger en état liquide. Mais, suite à un vieillissement ou à cause des conditions de stockage, elle peut se cristalliser et présenter un haut risque d’explosion lorsqu’elle est manipulée.

Les démineurs ont attendu le week-end pour sortir les flacons du bâtiment pendant l'absence des élèves. Pour les services de l’Etat, c’est une action classique.

« C’est une substance qui peut effectivement présenter des risques d’explosion. Les démineurs ont récupéré les flacons et sont allés sur un autre site faire exploser les flacons en question sur un terrain qui est reconnu à l’avance, qui est évidemment désertique, dans les conditions de sécurité optimales», selon Etienne Guillet, le préfet de Saint-Pierre et Trinité.

En 2014, une même opération a eu lieu au lycée de l’Union, à Fort-de-France. Un flacon d’acide picrique cristallisé a été enlevé par les démineurs et détruit selon la procédure établie.

Veranika Chyhir et Xavier Chevalier