Rentrée des vacances de Pâques : désaccord entre parents et enseignants

Par Karl Lorand, Jean-Marc Pulvar et Hanna Roseau 08/04/2021 - 08:36
01/01/2020 - 00:00
Martinique

Face à l'épidémie de covid-19, le rectorat et les parents d'élèves sont favorables à une reprise des cours mercredi (14 avril 2021) pour les élèves des collèges et lycées. Les syndicats d'enseignants qui rencontrent le recteur ce jeudi militent pour la fermeture des établissements scolaires.

    Rentrée des vacances de Pâques : désaccord entre parents et enseignants

A 4 jours de la rentrée scolaire et compte tenu de la situation sanitaire, le recteur de l'académie Pascal Jan a rencontré hier (mercredi 07 avril 2021) les associations de parents d'élèves afin de faire le point sur les conditions de cette reprise.

Le responsable de l'académie recevra ce jeudi après-midi les organisations syndicales d'enseignants.

Chez les parents d'élèves, on a fait savoir au recteur qu'il fallait laisser les écoles ouvertes. "Nous, les fédérations de parents d'élèves, nous avons dit au recteur que nous souhaitions que les écoles restent ouvertes", confie Claude Bertrac, président de la FCPE.

Les enfants ont besoin de relations sociales. Nous savons ce que ça a produit en 2020 : le décrochage scolaire et des troubles psychologiques. Par contre nous sommes conscients que la pandémie est en train de prendre un tour important. Nous ne sommes pas hostiles à une fermeture mais nous disons qu'il faut des moyens pour que l'enseignement à distance soit fait dans de bonnes conditions

La rentrée devrait être différée pour les collèges et lycées qui reprendraient mercredi (14 avril 2021) et non lundi (12 avril 2021). Les parents d'élèves ont proposé le retour des demi-classes et ont bon espoir d'être entendus par l'académie.

"La première chose c'est de prendre le temps pour organiser avec les professionnels de l'éducation nationale la reprise des cours mercredi pour le secondaire. Le primaire reprendra dès lundi", précise Joé Arneton, membre du conseil d'administration de l'UPEM.

Il faut réfléchir à l'organisation en secteur des établissements scolaires pour que ceux qui en ont le plus besoin puissent être en présentiel tout le temps. Nous estimons plus que jamais que le présentiel donne des résultats. Par contre, il faut que tous les moyens soient donnés aux établissements scolaires pour qu'ils puissent suivre l'évolution de leurs élèves

Le Rectorat et les enseignants devront également régler la question de l'enseignement professionnel. Ce sera sans doute l'un des points abordés lors de la réunion entre les organisations syndicales et Pascal Jan.

Des syndicats qui ont déjà annoncé leur intention de plaider pour une reprise en distanciel. "Pour nous les choses sont claires. Les chiffres sont catastrophiques. Il ne faut pas mettre en danger tant nos élèves, que les enseignants ou les autres membres de la communauté scolaire", prévient Valérie Vertale-Loriot, co-secrétaire académique du SNES Martinique.

Le rectorat doit mettre des moyens à disposition des élèves pour suivre les cours à distance. Nous sommes pour la fermeture des établissements scolaires. Nous ne pouvons pas reprendre en présentiel. Exactement comme ce qui est proposé au niveau national

L'objectif des examens de fin d'année ne doit pas faire oublier que la santé des uns et des autres passe avant , rappellent les organisations syndicales.

Nous préparons nos élèves pour les examens mais l'objectif c'est avant tout la vie. Bien sûr qu'il y a des conséquences sur le travail et les connaissances. Nous sommes les premiers attristés de cette situation. À partir du moment où nous, les enseignants, ne sommes pas encore vaccinés. Nous ne pouvons pas reprendre dans ces conditions 

Écoutez le double entretien de Valérie Vertale-Loriot et Claude Bertrac avec Jean-Marc Pulvar. Ils étaient les invités de la rédaction à 7h30 ce jeudi matin (8 avril 2021) :

 

Tags