Bruno Maes, représentant de l'UNICEF en Haïti, était l'invité de la rédaction

Par 11/05/2022 - 07:43 • Mis à jour le 11/05/2022 - 07:31

La crise qui s'enlise en Haïti a un impact grave sur l'éduction des enfants. L'Unicef tire la sonnette d'alarme alors qu'on estime qu'un demi million d'élèves sont privés d'école à cause de la guerre des gangs.

    Bruno Maes, représentant de l'UNICEF en Haïti, était l'invité de la rédaction

500 000 enfants sont privés d’école en Haïti. C'est la conséquence de la guerre entre bandes armées qui fait rage dans le pays. Le Fonds des Nations Unis pour l’enfance alerte sur cette problématique dramatique.

En des milliers de personnes ont du fuir leur domicile et abandonner leur vie quotidienne à cause des fusillades et de scènes de guerre urbaines qui n'en finissent pas.

Le bureau de la coordination des affaires humanitaires de l’ONU s’en inquiète et regrette que les appels à l’aide des habitants restent sans réponse. En 10 jours, 10 enfants ont été tués, dont 6 en une seule journée. 

C'est l'avenir de enfants haïtiens qui est menacé par cette situation d'extrême violence.

Bruno Mas, le représentant de l’Unicef en Haïti, était l'invité de la rédaction ce mercredi matin. Il a longuement évoqué le sujet.

Ecoutez son interview :

 

Tags