Une usine de recyclage de plastique manque de matière première

Par • Mis à jour le 30/05/2018 - 09:15

Au premier jour de la semaine européenne du développement durable, notre rédaction s'est intéressée aux difficultés rencontrés par les filières de recyclage sur notre île. L'unique usine de transformation de plastique manque désespérément de matière première.

    Une usine de recyclage de plastique manque de matière première

14 000 tonnes de bouteilles en plastique sont vendues aux Antilles-Guyane chaque année. Pourtant, la seule usine de la région chargée de les recycler ne trouve pas assez de matière première. La Sidrep, installée à la Pointe des Grives à Fort-de-France, transforme les bouteilles usagées en paillettes de plastique utilisées pour fabriquer de nouveaux objets. Christian Torres, le président de la Sidrep met en cause la collecte et le tri collectif.

Selon les communautés d'agglomération, en charge du ramassage des ordures, la responsabilité est à recherché du côté de Citéo. Anciennement Eco-Emballage, cet organisme qui doit organiser le filière ne paierait pas le plastique assez cher.

Le reportage de Béatrice Vandevoorde :