Les carburants en baisse au mois d'août en Martinique

Par 29/07/2022 - 16:09 • Mis à jour le 29/07/2022 - 15:19

À compter du 1er août 2022, le prix des carburants enregistre une baisse significative en Martinique.

    Les carburants en baisse au mois d'août en Martinique

Bonne nouvelle pour les automobilistes. Le prix des carburants baisse en Martinique à partir du 1er août 2022.

Avec l’application de l’aide exceptionnelle de 15 centimes d’euros par litre, les prix maximum fixés à compter du 1er août 2022 à zéro heure sont les suivants :

Supercarburant sans plomb :1,93 €/L, soit -0,08 €/L par rapport à juillet 2022 (2,01 €/L)

Gazole routier : 1,87 €/L, soit -0,09 €/L par rapport à juillet 2022 (1,96 €/L)

Le prix de la bouteille de gaz diminue également.

Bouteille de gaz (de 12,5 kg) : 27,42 €, soit −0,06 € par rapport à juillet 2022 (27,48 €).

Sans l’application de l’aide exceptionnelle de 15 centimes d’euros par litre, les prix seraient les suivants :

Supercarburant sans plomb : 2,08 €/L, soit -0,08 €/L par rapport à juillet 2022 (2,16 €/L)

Gazole routier : 2,02 €/L, soit -0,09 €/L par rapport à juillet 2022 (2,11 €/L)

A titre de comparaison, dans l’hexagone, le prix moyen constaté en juillet 2022 est de 2,01 €/L pour le supercarburant sans plomb et de 1,99 €/L pour le gazole routier. Le prix moyen de la bouteille de butane de 13 kg dans l’hexagone est de 37,72 € en mai 2022, soit 36,30 € rapporté à une bouteille de 12,5 kg.

Explications

Le code de l’énergie prévoit que la révision mensuelle des prix des produits pétroliers est effectuée en fonction de l’évolution des cours et de la parité monétaire euro/dollar, constatée le mois précédent pour les 15 premières cotations.

En juillet 2022, ces évolutions ont été caractérisées par :

La baisse des cours du pétrole brut de 8 % en moyenne. La baisse du cours moyen de l’essence et du gazole de 15 %. La baisse des cours de butane (−11,4 %) qui se poursuit pour atteindre leur niveau de décembre 2021.

Par ailleurs la parité euro/dollar baisse de 3,9 % en moyenne. La chute de l’euro est due aux effets conjugués de l’inflation doublée d’une croissance ralentie, des craintes de récession et de la guerre aux portes de l’Europe.

Tags