Le nouvel hôtel de police se dévoile

Par 09/06/2021 - 20:44 • Mis à jour le 09/06/2021 - 20:20

Le 30 septembre 2016, le ministre de l’Intérieur de l’époque, Bernard Cazeneuve, posait la 1ère pierre du nouvel hôtel de police de Fort-de-France.

    Le nouvel hôtel de police se dévoile

L'odeur du neuf

La livraison du bâtiment était prévue deux ans plus tard, soit en septembre 2018. Ce n’est finalement qu’au début de ce mois de juin 2021 que les fonctionnaires ont pu commencer à déménager dans leurs nouveaux locaux, boulevard Général de Gaulle à Fort-de-France.

24 mètres de haut, 6637 mètres carrés de surface plancher, une porte d'entrée sécurisée, un détecteur de métaux, deux salles d'attente, une trentaine de locaux de garde-à-vue ...
Et la liste continue

Le nouvel hôtel de police fait peau neuve. Le précédent, rue Victor sévère, avait déjà plus de 70 ans. Le directeur de la Direction Départementale de la Sécurité Publique (DDSP), Guillaume Mauger, ne cache pas sa fierté d'être ceui qui peut enfin l'inaugurer.

On l'avait promis à plusieurs de mes prédécesseurs ! C'est un bâtiment tout neuf qui va accueillir à peu près 500 fonctionnaires. Il va fonctionner 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, 365 jours par an. Il est vraiment très beau, très moderne, fonctionnel. Ca va redonner de la motivation aux fonctionnaires qui vont pouvoir travailler dans des conditions dignes. Parce que leur mission est particulièrement difficile, et je tiens à rendre hommage à leur travail sur le terrain. 

Les bémols du syndicat Alliance Police

Louisy Berté, secrétaire départemental adjoint du syndicat, n'affiche pas une satisfaction aussi débordante que son directeur. S'il concède que ce nouveau commissariat est bienvenu, il note tout de même un certain nombre de dysfonctionnements :

Déjà, il est trop petit. Parce qu'il y a d'autres services à venir : techniques, comme le laboratoire scientifique, et humains. Il faut en effet savoir qu'à partir du 1er janvier prochain, un seul commissaire dirigera tous les services de police en Martinique.

La police aux frontières, la police judiciaire, et certains agents en poste à l'aéroport devraient en effet être transférés dans le nouveau bâtiment selon lui. 

Parmi les ajustements réclamés par le syndicat : la construction d'un mur de sécurité entre le commissariat et le collège proche, la réparation d'ascenseurs défectueux, ou encore des travaux sur les fissures apparentes dans l'un des parkings qui menacerait de s'effondrer.

Selon nos informations, le tribunal administratif a d'ailleurs été saisi sur ce dernier point.

Sans compter qu'il manque toujours du personnel pour la voie publique, et que le problème risque encore de s'aggraver. Le nombre de tâches à effectuer dans ce seul poste de police est immense. Il nous manque des fonctionnaires pour contrôler tous les écrans reliés aux caméras qui quadrillent les villes de Fort-de-France et du Lamentin. Il va donc falloir en former.

Le syndicat espère que des solutions seront apportées aux problèmes qu'il soulève avant l'inauguration officielle, prévue dans quelques mois en présence d'un ministre.

Tags