Motifs Impérieux : l'hôtel Simon ferme jusqu'au 2 avril

Par 05/03/2021 - 18:51
01/01/2020 - 00:00

Dès ce vendredi 5 mars, et jusqu'au 2 avril, l'Hôtel Simon à Fort-de-France ferme ses portes. En cause : la mise en place des motifs impérieux, qui a fait chuté drastiquement le portefeuille des réservations.

    Motifs Impérieux : l'hôtel Simon ferme jusqu'au 2 avril
© Hôtel Simon

Depuis le 2 février, les touristes se font rares en Martinique. Et pour cause : après le retour de la septaine obligatoire à l'arrivée pour tout voyageur arrivant sur l'île, à la mi-janvier, ce sont les motifs impérieux qui ont refait surface, pour toute personne souhaitant se rendre en Martinique.


Une mesure sanitaire nécessaire, face à la circulation des variants du Covid-19, très active dans l'hexagone, puis en Guadeloupe ; mais elle met une nouvelle fois un coup d'arrêt à la saison touristique, déjà très fragilisée par une année en dents de scie.


Le secteur hôtelier est sans doute l'une des grandes victimes de cette absence de vacanciers, puisque les réservations sont en chute libre, depuis quelques semaines, et les conséquences ne tardent pas à se faire sentir.
Ce vendredi 5 mars, un mois après la mise en place de ces motifs impérieux, c'est donc l'hôtel Simon à Fort-de-France qui annonce sa fermeture temporaire, face à l'absence de clients. « Une décision mûrement réfléchie » selon Alex Monnier, directeur de l’hôtel Simon.


Les portefeuilles de réservations ont complètement fondu lors de la mise en place de ces motifs impérieux et maintenant, on sait que la prolongation des motifs impérieux fait que les réservations n'arrivent pas.


L’hébergement 4 étoiles ne rouvrira pas avant le 2 avril prochain : un coup dur pour la trentaine de salariés de l’établissement. Toutefois, aucune menace ni licenciement ne plane au-dessus de leur tête, rassure le directeur de l'établissement.


Il y aura huit sessions de formations professionnelles pour l'ensemble du personnel de l'hôtel Simon. À ce jour il n'y a pas de menaces, il n'y a pas de craintes, pour les collaborateurs, les emplois sont maintenus et continueront d'être maintenus.


La direction de l'hôtel envisage également de mettre à profit ce temps de fermeture pour revoir entre autres la carte du restaurant, conclu Alex Monnier :


Ce sera encore une fois l'occasion d'avancer sur ces travaux de maintenance, mais surtout, ce sera l'occasion de réfléchir à des nouveaux produits de restaurations que les Martiniquais et martiniquaise pourront découvrir dès notre ouverture que l'on envisage pour le week-end de Pâques.

Tags