La Martinique a trois nouveaux députés, Jean-Philippe Nilor est réélu

Par 18/06/2022 - 21:32 • Mis à jour le 18/06/2022 - 21:30

Les Martiniquais ont élu trois nouveaux représentants à l'Assemblée Nationale. Dans le Sud, Jean-Philippe Nilor a conservé son fauteuil de député.

    La Martinique a trois nouveaux députés, Jean-Philippe Nilor est réélu

Jiovanny William, 37 ans, Marcellin Nadeau, 59 ans, et Johnny Hajjar, 49 ans, découvriront les bancs de l'Assemblée Nationale. Tous les trois devraient siéger dans les rangs de la Nupes.

Tous les trois ont du attendre le second tour des élections législatives pour être élus. Si Marcellin Nadeau (Péyi-a) et Johnny Hajjar (Alians Matinik) était en ballottage favorable dans le Nord et à Fort-de-France, Jiovanny William a su lui renverser avec brio la tendance dans le centre.

Soutenu par le maire du Robert et du François, le jeune avocat s'est imposé dans le cinq communes que compte la circonscription.

Dans le Sud (4e circonscription), Jean-Philippe Nilor (Péyi-a), 57 ans, a conservé facilement son fauteuil. Il entamera son troisième mandat au Palais Bourbon.

Alors qu'en 2017, les Martiniquais avaient accordé leur confiance à Josette Manin, cette fois-ci ce sont quatre hommes qui représenteront la population à l'Assemblée Nationale.

Lourde défaite pour le Gran Sanblé

Ce scrutin signe aussi la lourde défaite d'Alfred Marie-Jeanne et du Gran Sanblé. Le mouvement qui avait qualifié quatre candidats au second tour n'a pas survécu aux coalitions de l'entre-deux tours.

Une défaite qui pourrait être la dernière aventure politique d'Alfred Marie-Jeanne tant l'emblématique maire de Rivière-Pilote a semblé à bout de force au terme de cette campagne, refusant le débat et apparaissant affaibli en ce jour de scrutin.

Péyi-a nouvelle force

Le parti de Jean-Philippe Nilor et de Marcellin Nadeau a sur se relever de sa défaite aux élections territoriales de 2021. Ses deux co-présidents siégeront à l'Assemblée Nationale. Le parti avait également accordé très tôt son soutien à Jiovanny William.

La victoire laborieuse de Johnny Hajjar à Fort-de-France préserve Alians Matinik et le PPM d'un revers brutal. La coalition avait tout de même appelé à voter pour Jiovanny William au Centre et Marcellin Nadeau dans le Nord durant l'entre-deux tours.

25% de participation

Cette recomposition du paysage politique martiniquais pourrait se figer un peu dans le temps. Le prochain scrutin local d'ampleur n'interviendra pas avant les élections municipales de 2026.

Les partis politiques auront donc le temps de se pencher sur les raisons d'une abstention toujours plus grande quel que soit les scrutins. Les électeurs seront quant à eux protégés quelques temps des sollicitations électoralistes après trois années de campagnes intenses (municipales 2020, territoriales 2021, présidentielle et législatives 2022).

Au second tour de ces élections législatives, la participation s'élève à 25,71% sur l'ensemble du territoire contre 31,32% en 2017. Le taux de participation est certes en hausse par rapport au premier tour mais elle reste particulièrement basse pour un scrutin à portée nationale impliquant des personnalités locales.

Tags