Covid : Une nouvelle enquête sur la vaccination auprès de la population

Par 02/08/2021 - 15:49 • Mis à jour le 02/08/2021 - 15:49

Une nouvelle consultation est lancée sur la vaccination contre le covid -19 en Guadeloupe. Une enquête pilotée par l’ARS de Guadeloupe et le ministère de la santé. Cette consultation est entièrement anonyme. L’objectif pour l’agence régionale de santé : faire un état des lieux des différentes opinions sur la vaccination pour comprendre les attentes, les motivations et les réserves de la population. Les résultats de cette enquête seront exploités pour cibler et intensifier le travail de pédagogie sur les freins à la vaccination.

    Covid : Une nouvelle enquête sur la vaccination auprès de la population

Pour rappel, une première consultation avait été menée du 17 au 31 mai dernier par l’ORSAG (l’Observatoire régional de la Santé de Guadeloupe) et l'ARS. Les résultats de cette enquête avaient révélé un manque d’informations sur la vaccination qui pourrait expliquer la faible participation de la population Guadeloupéenne. 

Lors de cette première consultation, 1407 personnes, majoritairement des femmes avaient participé à l’enquête. La moyenne d’âge se situait autour de 48 ans. 37% de ces personnes avaient affirmé avoir reçu au moins une dose de vaccin contre le covid -19.

Mais à la question : pensez-vous vous faire vacciner ? 33% pensent se faire vacciner immédiatement ou ultérieurement. Les hommes sont plus enclins à une vaccination immédiate que les femmes. 17% de ces personnes sont indécises. Les principales raisons de la non-vaccination sont les suivantes : les doutes sur l’efficacité du vaccin, l’absence de recul ou un manque d’information. A contrario, les principales motivations à la vaccination sont d’éviter une forme grave de la maladie ou encore de participer à l’immunité collective.

En clair, le taux de couverture vaccinale contre la Covid-19 en Guadeloupe est l’un des plus bas de France.

Les Guadeloupéens souhaitent alors que des émissions télévisées soient organisées avec des professionnels de santé, des scientifiques, les autorités sanitaires ou des personnes vaccinées. 

L'objectif pour l'ARS, mieux comprendre les hésitations des Guadeloupéens. Selon Florelle Bradamantis, Directrice adjointe de l'ARS de Guadeloupe "A ce jour, les effets indésirables du vaccin qui sont apparus sont des effets attendus"

Interview ci-dessous :

 

Une nouvelle enquête est donc lancée. Un questionnaire totalement anonyme d’une quinzaine de questions, qui ne prend pas plus de 5 minutes et est accessible en un clic sur le site de l’ARS de Guadeloupe.

Pour rappel, au 25 juillet, le taux de couverture vaccinale (au moins une injection) des personnes de plus de 18 ans n’est que de 27,7% : un taux largement insuffisant selon les autorités pour permettre d’atteindre l’immunité collective et un retour à une vie normale.

Tags