20 ans de réclusion criminelle pour assassinat

Par 10/11/2021 - 19:53 • Mis à jour le 10/11/2021 - 19:52

L'avocate générale Elodie Rouchouse avait requis 20 ans. Il a été obtenu 20 ans. Le jury de la cour d'assises de Basse-Terre a reconnu Migaël FRANÇOIS coupable de meurtre avec préméditation. 

    20 ans de réclusion criminelle pour assassinat

Des faits qui se sont déroulés le 6 septembre 2019 aux Abymes. Une thèse d'assassinat présentée par l'accusation et combattue par l'avocat de l'accusé qui avait plaidé la légitime défense. Les arguments du Ministère public représenté par Elodie ROUCHOUSE, ont donc fait la différence. Largement et de manière unanime. Des éléments qui rejetaient le port d'une arme par la victime,  jamais retrouvée, et qui s'opposaient aux déclarations d'un accusé aux versions multiples et contradictoires. 

Pas convaincue du tout des propos de Migaël FRANÇOIS, la présidente de la cour d'assises, dans les motivations expliquant le verdict, à repris les conclusions des enquêteurs, les rapports d'expertise et les témoignages lus à l'audience, dans leur immense majorité vu l'absence de 7 des 9 témoins, pour dénoncer un comportement anticipé et violent d'un accusé sans foi ni loi qui n'avait pas hésité un seul instant pour commettre un acte délibéré de tuer.

Décrit comme un individu dangereux, le jury de la cour d'assises n'a accordé aucune circonstance atténuante à un individu qui n'a cherché, durant les 3 jours d'audience, qu'à atténuer sa responsabilité pour chercher à échapper à sa culpabilité. Le jury ne s'est pas laissé berner et a suivi en tous points des réquisitions qui s'étaient voulues démonstratrices et dissuasives retraçant fidèlement un scénario bien établi par un accusé déterminé.

 

 

Tags