Un prédateur sexuel présumé tournait aux Abymes

Par 25/09/2021 - 04:00 • Mis à jour le 24/09/2021 - 21:42

On a peut-être évité le pire en début de semaine aux Abymes. Un homme de 48 ans aurait tenté d’agresser sexuellement des enfants devant un établissement du bourg. L’individu aurait essayé de s’emparer d’une fillette de 11 ans en lui disant qu’il allait la violer, heureusement son père a vite réagi. Présenté en comparution immédiate ce vendredi, le prévenu n’avait apparemment pas toute sa tête. Une expertise a été demandée avec donc un renvoi du dossier au mois prochain. En attendant, il a été placé en isolement au centre pénitentiaire.

    Un prédateur sexuel présumé tournait aux Abymes

L’individu est connu des services psychiatriques puisqu’il y a déjà fait plusieurs séjours. Il venait apparemment de sortir le mois dernier selon ce qu’il a déclaré à l’audience. Mais difficile de faire la part des choses, vu que ses propos étaient plutôt incohérents. N’arrêtant pas de couper la parole aux magistrats ou à faire des monologues dans son box. Lundi, il aurait tenté de s’emparer d’une collégienne de 11 ans à la sortie des cours, lui indiquant qu’il voulait la violer. Mais son père présent pour la récupérer s’était interposé. 

Le père a rapidement réagi mais pendant un laps de temps, le suspect demeurait dans la nature. Il faut savoir que l’homme a déjà été condamné en 2005 pour agression sexuelle. Suite à une autre rencontre avec ce prédateur présumé, qui semble t-il tournait encore autour des établissements, l’alerte à la police a permis de l’interpeller.

Le psychiatre qui l’a entendu en garde à vue, a considéré que l’homme était apte à être jugé en correctionnelle. Mais le tribunal s’est bien rendu compte que ce n’était pas le cas. Il a donc demandé une nouvelle expertise, auprès d’un autre expert. En attendant, le prévenu a été placé en détention provisoire, jusqu’à fin octobre prochain.

N'ayant pas encore été jugé, le mis en cause bénéficie de la présomption d'innocence à ce stade. 

Écoutez le père de la jeune victime, qui au lieu d’en découdre lui-même, a préféré garder son calme et a averti les forces de l’ordre. Il se confie : 

Tags