Covid-19 : Tahiti sature face au variant delta et la Nouvelle-Calédonie souhaite la vaccination obligatoire

Par 19/08/2021 - 18:04

Dans les territoires d'Outre-Mer, la lutte contre le Covid-19 est âpre. En Polynésie française, le variant delta rend la situation de plus en plus tendue. La Nouvelle-Calédonie, quant à elle moins touchée, souhaite rendre la vaccination obligatoire pour les nouveaux arrivants sur le territoire, et étudie la question pour l'ensemble de la population.

    Covid-19 : Tahiti sature face au variant delta et la Nouvelle-Calédonie souhaite la vaccination obligatoire
L'île de Moorea, en Polynésie française (illustration) ©Daniel Julie/Wikipedia Commons

La Polynésie française en proie au variant delta

En Polynésie, le virus paraissait avoir presque disparu entre mars et juillet, mais avec le variant Delta, il effectue un retour en force. Le taux d'incidence atteint désormais 2614 cas de Covid pour 100 000 habitants. Une population dont 40% est frappé d'obésité, un facteur aggravant. En moins d'un mois, les services hospitaliers de Tahiti se sont retrouvés saturés avec 294 hospitalisations dont 38 en réanimation et 13 décès enregistrés en 24 heures.

Se refusant à appliquer un confinement strict pour ne pas paralyser l'économie, les autorités locales ont décidé d'étendre au samedi qui ne concernait que le dimanche sur les cinq îles les plus touchées : Tahiti, Moorea, Raiatea, Taha'a et Huahine. Le couvre-feu, de 21 heures à 4 heures, est maintenu sur l'ensemble des cinq archipels polynésiens. Une preuve de vaccination ou un test négatif est exigé pour les voyages inter-îles.

Pour soutenir Tahiti, un renfort en personnels de santé, infirmiers et médecins a été de nouveau demandé auprès de la réserve nationale, mais aussi auprès de la Nouvelle Calédonie où la situation est totalement inverse.

La Nouvelle-Calédonie en voie d'établir la vaccination obligatoire pour les nouveaux arrivants et la population

Avec seulement 134 cas recensés depuis le début de l'épidémie et aucun décès, le territoire de la Nouvelle-Calédonie veut à tout prix éviter de voir débarquer à son tour le variant delta. De nouvelles mesures sont donc actuellement en discussion. Lundi, l'exécutif calédonien avait annoncé que seul les voyageurs vaccinés seraient autorisés à venir dans l'archipel. Le projet de délibération a été adopté hier par les membres du gouvernement collégial. Il sera transmis au Congrès, l'assemblée délibérante, pour une décision finale.

D'ores et déjà, des mesures ont été prises pour consolider le sas sanitaire. Le protocole désormais en vigueur impose sept jours de quarantaine aux arrivants vaccinés par ARN messager et 14 jours aux non-vaccinés. Test PCR et sérologie sont aussi requis. 

Par ailleurs, la vaccination obligatoire de toute la population "n'est plus un sujet tabou", a déclaré hier Louis Mapou, le président indépendantiste du gouvernement de Nouvelle-Calédonie. Là-bas, 28,65% de la population est totalement vaccinée, un chiffre de dix points supérieur à celui de la Martinique.

Tags

À lire également