Voyage : les motifs impérieux ne sont plus nécessaires pour les passagers non vaccinés

Par 12/05/2022 - 07:36 • Mis à jour le 12/05/2022 - 07:35

Une restriction sanitaire de moins. Ce jeudi matin, le ministère des Outre-mer a annoncé que les voyageurs non vaccinés n'auront plus à justifier d'un motif impérieux pour se déplacer.

    Voyage : les motifs impérieux ne sont plus nécessaires pour les passagers non vaccinés

Les motifs impérieux depuis ou vers les outre-mer ne seront plus obligatoires pour les passagers non-vaccinés, à l’exception de Wallis-et-Futuna.

Un test négatif à la Covid-19 ne sera plus demandé à l’embarquement pour les passagers vaccinés. De facto, l'exigence d'un test négatif est maintenue pour les personnes non-vaccinées (72 heures avant le voyage pour un test PCR, 48 heures pour un test anti-génique).

Le port du masque ne sera plus obligatoire dans les déplacements, y compris en avion.

"Il reste néanmoins un moyen efficace de se protéger et de protéger les autres dans les espaces clos", précise le ministère.

"Cette réduction tient compte de l’amélioration de la situation épidémique au niveau national et du recul des niveaux d’hospitalisation, même si la 5ème vague n’est pas encore terminée et que la vigilance de chacune et de chacun doit rester de mise", indique par ailleurs le ministère.

Le ministère rappelle que seul la vaccination permet de lutter efficacement et durablement contre le virus. Une campagne de promotion des vaccins, en particulier hors ARN-messager, sera donc lancée prochainement.

Tags