[VIDÉO] "Pour être efficace, l'aide à Saint-Vincent doit être centralisée" : 5 questions au directeur de l'OECS

Par rci 19/04/2021 - 19:28
01/01/2020 - 00:00

En tant qu'acteur central de la coopération régionale, l'organisation des états de la Caraibe orientale est au coeur de la gestion de la crise humanitaire actuelle à Saint-Vincent, suite à l'éruption de la Soufrière. Selon Didacus Jules, directeur général de l'OECS, les dons en vivres et en matériel deviennent vite ingérables, s'ils ne sont pas centralisés.

    [VIDÉO] "Pour être efficace, l'aide à Saint-Vincent doit être centralisée" : 5 questions au directeur de l'OECS

Dès décembre dernier, alors que la Soufrière montrait déjà un regain d'activité, l'OECS - dont la Martinique et la Guadeloupe font partie - avait réuni ses états membres afin de les sensibiliser à la nécessaire solidarité avec le gouvernement et la population de Saint-Vincent en cas de catastrophe. 

Aujourd'hui, alors que le volcan est toujours en éruption et que plus de 20 000 personnes ont été évacuées des zones dangereuses du Nord de l'île, l'OECS s'active à mobiliser l'aide internationale, qu'elle vienne de la Caraïbe, des États-Unis d'Europe ou de certains pays d'Asie.

Quel est le meilleur moyen de venir en aide à Saint-Vincent ? La réponse en 5 questions posées au directeur général de l'OECS , Didacus Jules.   

 

 

 

 

 

 

Tags