Retour à la case départ pour les familles expulsées de Morne-à-l’Eau

Par 19/01/2016 - 22:54 • Mis à jour le 19/01/2016 - 22:54

La rencontre entre le sous-préfet et le Collectif de Défense Mobile concernant les familles expulsées de Bosredon n’a pas aboutie.

    Retour à la case départ pour les familles expulsées de Morne-à-l’Eau
C’est un retour à la case départ pour les familles expulsées de Bosredon (Morne-à-l’Eau). Pourtant, en mi-journée les opérations de démolition avaient été suspendues. On apprenait également que le Collectif Défense Mobile (LCDM) avait obtenu une rencontre avec le sous-préfet de la Guadeloupe.

Toutefois, cet après-midi, LCDM a pu confronter les titres de propriété en sa possession avec les pièces qui ont initialement autorisé les expulsions et les démolitions. Les titres de propriété présentés ont été jugés recevables.

Pour autant, c’est l’autorité de la chose jugée qui prévaut et le dossier n’a pas bougé d'un iota. Le collectif maintient sa mobilisation et envisage de nouvelles actions.