La circulation virale ne faiblit pas avec un nouveau descendant d'Omicron

Par 09/06/2022 - 10:15 • Mis à jour le 09/06/2022 - 10:15

La circulation virale ne faiblit pas. Les indicateurs virologiques sont à la hausse. Émergence en Guadeloupe d’un nouveau descendant d’OMICRON (BA .4 ou BA.5). L’impact hospitalier reste modéré, les hospitalisations en médecine diminuent et l’activité en réanimation non COVID reste soutenue.

    La circulation virale ne faiblit pas avec un nouveau descendant d'Omicron

Les taux de positivité et d’incidence s’élèvent respectivement à 15,2 % et à 513,7 /100 000 selon les données SIDEP ARS. Le R effectif est de 1,01. Les 06 et 07 juin, 591 nouvelles contaminations ont été enregistrées parmi les 3 892 personnes testées (710 contaminations sur la même période en semaine 22). Cette diminution des contaminations est possiblement liée au jour férié du 6 juin 2022. Ce qui porte à 15,2 % le taux de positivité pour ces 2 premières journées. 

Pour la semaine du 30 mai au 05 juin 2022, le nombre de nouveaux cas positifs dépistés sur le territoire augmente de 24,18 %. Il est de 1 936 contre 1 559 pour la semaine 21. 12 696 personnes s’étaient faites tester à la fin de cette semaine 22. 2 135 cas positifs au total sont comptabilisés par Santé publique France (personnes ayant une résidence principale en Guadeloupe et testées aussi bien dans l’hexagone que dans notre département), ce chiffre est en augmentation par rapport à celui de la semaine 21 (1 834 cas).

Le taux d’incidence de la semaine 22 augmente et reste très nettement au-dessus du seuil d’alerte pour les données ARS mais reste stable pour les données SPF. Il passe à 513 /100 000 habitants versus 413,7 /100 000 la semaine dernière (Source SIDEP ARS) si on considère uniquement les personnes testées sur le territoire.

Sa valeur, de 566 /100 000 habitants, est stable par rapport à la semaine précédente (579* /100 000 hab.) si on considère l’ensemble des résidents en Guadeloupe entrés dans SI-DEP (données Santé publique France), dans un contexte de recours au dépistage* en légère diminution (- 7 %). Selon Santé publique France, les taux d’incidence les plus élevés étaient enregistrés chez les 30 à 39 ans (816/100 000 hab. en 2022-22, soit +14 %), chez les 40 à 49 ans (762/100 000 hab. en 2022-22, soit +23 %) et chez les 50 à 59 ans (686/100 000 hab. en 2022-21, soit +12 %).

Le taux de positivité augmente et se situe toujours au-dessus du seuil d’alerte en semaine 22 pour les données ARS mais demeure stable pour les données SPF. Sa valeur affichée est de 15,2 % contre 13,8 % en semaine 21 pour ce qui concerne les tests réalisés en Guadeloupe (données SIDEP ARS). Le TP est de 17,9 %, stable (+0,9 point de pourcentage par rapport à la semaine précédente Il est de 17,0 % pour les tests réalisés pour les résidents de Guadeloupe quel que soit le lieu de prélèvement (données Santé publique France).

4 clusters ont été déclarés en semaine 22 : 3 en établissements de santé et 1 en établissement d’hébergement de personnes âgées dépendantes (EHPAD). Ce qui porte à 6 le nombre de clusters suivis aujourd’hui en Guadeloupe (2 en cours d’investigation et 4 maîtrisés).

15 patients COVID sont hospitalisés en médecine conventionnelle, 36 patients sont hospitalisés en réanimation : 5 se trouvent en réa COVID au CHU et 31 sont hospitalisés en réa non COVID (soit 3 au CHBT et 28 au CHU). 79 se trouvent sous oxygène à domicile (stable). Selon les données SIVIC en semaine 22, 1 homme âgé de 69 ans est décédé en service de réanimation du CHUG.

Tags