[VIDÉO]Risques naturels : quatre communes testent leurs sirènes d'alerte

Par 02/05/2022 - 12:07 • Mis à jour le 02/05/2022 - 11:24

En 2018, le livre bleu Outre-mer a validé le principe du déploiement du Système d’alerte et d’information des populations (SAIP) en Guadeloupe. En ce début de semaine, les quatre communes équipées du dispositif, testent le fonctionnement des sirènes installées fin avril.

    [VIDÉO]Risques naturels : quatre communes testent leurs sirènes d'alerte
Quatre communes de Guadeloupe disposent de sirènes de ce type pour alerter les populations en cas d'urgence

Le SAIP (Système d’alerte et d’information des populations) est un moyen d’alerte déclenchable à distance par les services de l’État. Il est également à la disposition du maire dans le cadre de l’exercice de ses missions de sécurité et de prévention, notamment de la sauvegarde de la population de sa commune.

Après une étude menée en concertation avec les services en novembre 2019, 4 communes ont été retenues en Guadeloupe : Les Abymes, Baie-Mahault, Morne-à-l’Eau et Pointe-à-Pitre.

Les sirènes y ont été installées du 27 au 29 avril dernier. Ce lundi 2 mai 2022, celles de Baie-Mahault et de Pointe-à-Pitre ont retenti. Demain mardi 3 mai, ce sera au tour des Abymes à 9 heures et de Morne-à-l'Eau à 11 heures.  


Reconnaissable grâce à un son montant et descendant, le signal d’alerte enchaîne 3 cycles de cette sonnerie séparés d’intervalles de 5 secondes.

Voici le signal lancé ce lundi matin par les sirènes installées sur le toit de l'hôtel de ville pointois (vidéo Richard Garnier) :  


 

Tags