La confrontation Victorin Lurel/Ary Chalus

Par 07/12/2015 - 15:59 • Mis à jour le 07/12/2015 - 15:59

165 458 (52,79%) électeurs ne se sont pas rendus aux urnes ce dimanche 6 décembre 2015. Les électeurs qui sont allés effectuer leur devoir de citoyen, eux, étaient 147 975 (47,21%). Ils ont désigné les listes qui s’affronteront au deuxième tour : Changez d’avenir (Ary Chalus) La Guadeloupe toujours mieux (Victorin Lurel). Mais, c’est la liste défendue par Ary Chalus qui a remporté ce premier tour des Régionales (61 173 voix).

    La confrontation  Victorin Lurel/Ary Chalus
Le député-maire de Baie-Mahault, Ary Chalus a remporté le premier tour des élections régionales. Il obtient 61 173 voix (19,52%). La tête de liste de Changez d’avenir affrontera donc Victorin Lurel, le président sortant du conseil régional lors du deuxième tour des élections régionales. A vrai dire, le scrutin du 13 décembre s’annonce serré.

Pour autant, ce premier tour des Régionales est chargé d'enseignements. Le premier point à prendre en compte c’est la participation. Selon les résultats divulgués, par la préfecture de la région Guadeloupe, dimanche à 17 heures, le taux de participation était estimé à 39,94%. En 2010, 42,81% des électeurs avaient voté à la même heure.

Les électeurs guadeloupéens n’auraient donc pas été convaincus par les programmes des dix candidats. Quoi qu’il en soit, ils ont adressé un message à Victorin Lurel. Et les chiffres de dimanche en disent long. Sans contexte, les électeurs ont voulu tiré la sonnette d’alarme.

De ce fait, 3456 voix séparent Victorin Lurel et d’Ary Chalus. Le président sortant du conseil régional remporte 18 communes sur 32 communes. Ary Chalus, lui, obtient 13 communes. A Saint-François, les électeurs ont tout simplement fait le choix de soutenir leur maire, Laurent Bernier (Les Républicains).

En outre, Victorin Lurel a remporté les suffrages dans des villes comme Sainte-Anne (3333 voix), à Morne-à-l’eau (2589 voix), à Vieux-Habitants (1229) ou encore Bouillante (1599 voix). Mais, il ne marque pas suffisamment l’écart avec Ary Chalus. D’ailleurs, aux Abymes, le député-maire de Baie-Mahault a eu un score significatif (8020 voix).

Dès la fin du dépouillement le maire des Abymes a dû réagir : "Je dis aux Abymiens de m'aider, d'aider leur maire. J'ai besoin de Lurel pour vous aider". En résumé, plusieurs maires auraient failli dans leur campagne de soutien à Victorin Lurel.