Lucette Michaux-Chevry mise en examen

Par 25/01/2016 - 16:27 • Mis à jour le 25/01/2016 - 16:27

Lucette Michaux-Chevry, la présidente de la Communauté d’Agglomération Grand Sud Caraïbe et ancienne maire de Basse-Terre a été mise en examen le 7 janvier pour "détournement de fonds publics" et " trafic d'influence par personne en charge d'un mandat électif". La présidente de la CASBT a été placée sous contrôle judiciaire.

    Lucette Michaux-Chevry mise en examen
Après une audition libre, Lucette Michaux-Chevry (86 ans), la présidente de la Communauté d’Agglomération Grand Sud Caraïbe (CASBT) a été mise en examen le 7 janvier 2016 et placée sous contrôle judiciaire pour "détournement de fond public" et "trafic d’influence en charge d’un mandat électif".

Cette procédure judiciaire intervient après que l’élue ait été mise en cause par les co-gérants de la société d’aménagement et de création de mobiliers guadeloupéenne, A2S.

Selon une source proche du dossier, des indices graves tendraient à démontrer que l’ancienne présidente du conseil régional aurait bénéficié de travaux de rénovation dans son appartement du 17ème arrondissement de Paris. Des travaux qui auraient été réglés par A2S pour un montant estimé semble-t-il à 20 000 euros.

Dans le cadre de ce dossier, les co-gérants de l’entreprise A2S ont également été mis en examen. A2S a eu l’occasion d’œuvrer à de multiples reprises pour la ville de Basse-Terre et la CASBT. Une information judiciaire a été ouverte par le parquet de Basse-Terre.

Retrouvez cette actualité sur les ondes de RCI Guadeloupe dès 13 heures.