L’affaire Young Chang MC renvoyée à la cour d’assises de Nancy

Par • Mis à jour le 24/11/2015 - 15:42

Le chanteur antillais Young Chang MC est renvoyé aux assises pour une affaire ahurissante qui s'est déroulée dans la région nancéienne en 2013.

    L’affaire Young Chang MC renvoyée à la cour d’assises de Nancy
Le quotidien lorrain ancy-du-reggae-a-la-torture-young-chan-mc-aux-assises" target="_blank">L’Est Républicain est revenu, le lundi 24 novembre, sur l’affaire du chanteur Guadeloupéen Young Chang MC. En prison depuis deux ans, une juge d’instruction de Nancy l’aurait renvoyé, cette semaine, devant la cour d’assises. Et ce pour 14 crimes et délits, assure L’Est Républicain.

Young Chang MC serait poursuivi pour des actes de tortures, de barbarie et une tentative de meurtre. Il serait également reprocher au jeune guadeloupéen des infractions à la législation sur les produits stupéfiants, poursuit le quotidien.

D’ailleurs, c’est un traffic de drogue qui a donné lieu à cette affaire. En 2013, le chanteur et son manager ont proposé à une jeune femme de la région nancéienne, rencontrée quelques mois plus tôt lors d’un concert à Nancy, de jouer les "mules".

Cette dernière a transporté pour leur compte 4 kg de cannabis vers la Martinique. Mais, elle a été interceptée par les douaniers à son arrivée à l’aéroport de Fort-de-France. Elle n’a pas été incarcérée et a pu rentrer en France.

Mais, ses commanditaires ont rapidement réclamé leur dû. Le chanteur, son manager et un copain, se sont mis à la recherche de la jeune femme. Elle devait rembourser la marchandise ou du moins la remplacer. Ils ont donc débarqué en Lorraine fin septembre 2013. S’en est suivie cette effarante affaire.

Young Chang MC, Yoni Sama de son vrai nom pourrait comparaitre devant la cour d’assises de Nancy courant de l'année 2016.

Anaëlle Edom
@AnaelleE_RCI