Jaloux, il incendie la maison de sa belle-mère et cambriole un cousin

Par • Mis à jour le 29/06/2019 - 06:39

Un prévenu de 28 ans devait répondre en comparution immédiate d’un incendie volontaire et d'un vol survenu le mois dernier à Petit-Bourg. Souvenez-vous, suite à des soucis avec sa compagne, il avait mis le feu au domicile de sa belle-mère avant de cambrioler celui d’un cousin. Le prévenu, mentalement instable, a écopé de 2 ans de prison dont 1 avec sursis et suivi psychologique.

    Jaloux, il incendie la maison de sa belle-mère et cambriole un cousin

L’habitation de sa belle-mère avait été fortement endommagée au point que cette dernière a depuis déménagé, alors que la maison venait d’être construite. Tout est parti d’une jalousie maladive. Après plusieurs années passées dans l’hexagone, une famille revient vivre en Guadeloupe. Mais le mari soupçonne par la suite une relation entre son épouse et un cousin. Durant des mois, il tente d’enquêter, de mettre à jour cette chose qui lui occupe l’esprit nuit et jour. Une situation qui forcément plombe l’ambiance au sein du couple.

A la recherche de preuves imaginaires 

Jusqu’à ce jour du 21 mai dernier, où le jeune homme, à bout, se rend chez la mère de sa compagne. Il fonce tout d’abord en voiture dans la devanture, avant d’allumer un feu. Une tentative de suicide a tenté d’expliquer son avocat à l’audience, la hantise d’être cocu. Par la suite, s’il a volé le matériel informatique du cousin, c’est justement parce qu’il voulait analyser les fichiers, afin de trouver une preuve de cette hypothétique trahison.

Un jeune homme dépressif depuis son retour

Escorté, le prévenu est resté discret à la barre, dépressif selon la défense. "Sa place n’est pas en prison, il a besoin d’aide" a-t-elle ajouté. Le procureur a décrit un jeune père au chômage qui "s’apitoie sur son sort et qui devrait se remuer pour chercher du travail pour subvenir aux besoins de sa famille". Le tribunal a prononcé 2 ans de prison dont 1 an ferme mais aménageable, avec injonction de soins psychologiques immédiats.

 

 

Tags