Guerre de bandes au Lamentin

Par • Mis à jour le 26/11/2015 - 15:18

Un prévenu comparaissait hier mercredi en procédure d'urgence pour des violences armées commises au Lamentin le 6 octobre dernier. Le jeune homme avait tiré plusieurs coups de feu dans la cité de Crâne, ne faisant heureusement pas de blessé. Il a écopé de 20 mois de prison ferme. A l'origine, une rivalité entre deux bandes qui se sont semble t-il formées ces derniers temps dans cette commune, ce qui interpelle les autorités. L'audience d'hier était d'ailleurs particulièrement agitée.

    Guerre de bandes au Lamentin
Existe-t-il une guerre entre les secteurs de Crâne et de Blachon ? Les affaires concernant ces secteurs se multiplient depuis quelques semaines au tribunal. Dernière illustration hier, un jeune homme de 24 ans, teddy Bajazet devait répondre de violences aggravées. Il avait le mois dernier, ouvert le feu dans une résidence en fin d’après midi en présence de plusieurs riverains. Le mobile, une simple rivalité entre nouvelles bandes, selon des témoignages, il n’avait rien à faire là. Il n’en faut pas plus de nos jours pour mettre le feu aux poudres. Heureusement, il n’y a pas eu de blessé, seulement des personnes traumatisées.

Echauffourées devant le tribunal

A l’audience, l’individu n’est pas non plus resté tranquille, il s’en est même pris verbalement au représentant du parquet, les gendarmes ont du intervenir pour le calmer. Dans l’assistance, même attitude pour certains jeunes qui ont plusieurs fois été rappelés à l'ordre, rires et propos déplacés ont fusé durant les débats. Cerise sur le gâteau, la sortie du procès s’est faite sous haute tension. Des renforts de police avaient été appelés en urgence afin d’appuyer l’escorte du prévenu, direction Fond Sarail pour 20 mois fermes. A noter quand même ces légères échauffourées avant le départ du fourgon, suite à un début de caillassage, les agents ont du sortir flashball et bombe lacrymogène afin de disperser la foule.

Rinsy Xieng