Zika : la propagation du virus continue

Par • Mis à jour le 13/05/2016 - 14:26

Le dernier bulletin de la situation épidémiologique du Zika émis par l’institut de veille sanitaire fait état de la poursuite de la propagation du virus en Guadeloupe. 885 nouveaux cas cliniquement évocateurs ont été signalés dans l’archipel depuis la semaine dernière. La progression du virus s’accélère donc encore un peu plus.

    Zika : la propagation du virus continue
Désormais 3 885 personnes eu des symptômes cliniquement évocateurs depuis l’émergence du zika dans l’archipel. Le seuil épidémique est bien entendu maintenu.

Comme la semaine dernière, c’est aux Saintes et sur la Côte-sous-le-vent que les incidences observées sont les plus élevées et supérieurs à la moyenne, de 36 cas pour 10 000 habitants. Mais l’institut de veille sanitaire dévoile des données plus importantes comme le nombre de nouveaux cas biologiquement confirmés d’infection chez les femmes enceintes, cela concerne 29 guadeloupéennes, soit 11 cas de plus que la semaine dernière.

A ce jour, aucune complication pour le fœtus de l’une de ces femmes enceinte n’a été détectée, ni le syndrome de Guillain-Barré. Seule, une myélite aiguë, cette complication neurologique a été identifiée chez une adolescente dont l’infection au zika a été confirmée.

Du reste, les chiffres montrant la poursuite de la propagation du virus dans l’archipel nous rappelle encore une fois l’importance de se protéger et de lutter contre les moustiques porteurs du zika.

En outre, si la situation est inquiétante chez nous, c’est aussi le cas pour les autres Département Français d'Amérique (DFA).

Effectivement, en Martinique près de 24 000 cas cliniquement évocateurs ont désormais été relevés depuis l’émergence du zika sur l’île sœur. C’est six fois plus qu’en Guadeloupe. 225 martiniquaises enceintes ont été infectées, avec 2 cas de microcéphalie et un cas de malformation cérébrale fœtale détectés.