Le zika plus dangereux que prévu

Par • Mis à jour le 12/08/2016 - 21:04

Le zika pourrait être encore plus dangereux qu'on le croyait. C'est la conclusion d'une étude de scientifiques brésiliens. Ils ont mis en avant un lien entre la contamination par le virus et une maladie articulaire.

    Le zika plus dangereux que prévu
L'étude a été publiée par le British Medical Journal, une revue scientifique de référence. Après la microcéphalie et la myélite, des chercheurs brésiliens mettent en avant que l'arthrogrypose, une maladie articulaire viendrait allongée la liste des malformations congénitales pouvant concernés les nouveau-nés dont la mère a été contaminée par le Zika.

Dans le détail, il s'agit d'une maladie neuromusculaire. Cette dernière provoque des complications, voire la paralysie des mouvements de flexion ou de rotation des articulations des quatre membres. Le résultat des recherches se base sur l'analyse de sept enfants atteints d'arthrogrypose depuis leurs naissances.

Il est apparu que les malformations articulaires n'étaient pas dues à des infections in utero de type VIH, rubéole ou toxoplasme. Le virus zika est donc venu suspect plausible car en s'attaquant au système neurologique du fœtus, il empêcherait de se déplacer normalement dans l'utérus. Il le priverait ainsi de mouvements contribuant à un développement suffisant des muscles et des articulations.

Ces explications doivent maintenant être confirmées par des recherches complémentaires. Quoi qu'il en soit la protection des femmes est plus que jamais de mise. Car comme dit l'adage, mieux vaut que prévenir que guérir.