Nouvelle nuit agitée un peu partout en Guadeloupe

Par 20/11/2021 - 05:00 • Mis à jour le 20/11/2021 - 02:56

Nouvelle nuit agitée, malgré un couvre-feu instauré, avec plusieurs incidents à déplorer un peu partout, certes moins importants que la nuit précédente. Saint-François, Sainte-Anne, Petit-Bourg ou encore à Pointe-à-Pitre où l’ambiance était particulièrement tendue. Tour d’horizon non exhaustif de ces dernières heures.

    Nouvelle nuit agitée un peu partout en Guadeloupe
image réseaux sociaux

D’abord à Saint-François où des premiers barrages ont été enflammés vers 21h. Puis deux restaurants auraient été visés par des objets incendiaires sans qu'on en connaisse pour l'heure les dégâts. Même schéma à Sainte-Anne, où des des poubelles en feu et même un petit catamaran ont été déplacés sur la voie principale au niveau de l’entrée de la plage. Du côté de Douville également, des obstacles disposés suivis d’interventions de gendarmes. L’hélicoptère était visible dans le ciel à ces endroits, avec au sol, diverses patrouilles tentant de mettre fin à ces dégradations. 

Du côté de Petit-Bourg, la zone de Colin a été ciblée, avec des commerces attaqués dont un magasin de téléphonie mobile, dévalisé avec si l’on en croit les vidéosurveillances, des silhouettes très juvéniles, pas plus de 13 ans. La zone de Grand-Camp aussi était assiégée par des jeunes tout de noir vêtus et masqués, avec des barricades en feu au croisement devant le collège, mais aussi plus loin, plus nombreux, devant le Carrefour Market et la station-essence.

Autre point de tensions, le boulevard Légitimus à Pointe-à-Pitre où des groupes de jeunes s’en sont pris à la disqueuse aux rideaux métalliques notamment d’un PMU et de l’agence BRED du Super U. Mais ils n’ont pas réussi car des policiers en nombre sont arrivés rapidement, descendant la rue en ligne avant de charger. Une dizaine de suspects environ, des détonations auraient été entendues par les riverains.

À ce stade, on ignore s’il y a eu au final des interpellations mais en tout cas, les forces de l’ordre ont tenté un peu partout et au mieux, de sécuriser les personnes et les biens. Certains agents ou militaires essuyant sur le terrain, des jets de projectiles comme dans certaines ruelles du Moule.

 

 

Tags