Le propriétaire des chiens mis en examen mais laissé libre

Par 20/04/2018 - 21:03 • Mis à jour le 20/04/2018 - 21:03

Le quadragénaire, propriétaire des chiens de type molosse, a été déféré ce vendredi soir devant un juge. Ce dernier l'a mis en examen pour homicide involontaire aggravé. Un contrôle judiciaire a été prononcé en attendant les suites de l'enquête et le procès. Rappelons qu'un septuagénaire avait été mortellement blessé mercredi au Gosier après une attaque de chiens.

    Le propriétaire des chiens mis en examen mais laissé libre

A l’issue de sa garde à vue, le propriétaire des chiens qui ont mortellement attaqué un septuagénaire mercredi au Gosier, a été déféré ce vendredi soir devant le pôle judiciaire pointois. Il a été mis en examen pour « homicide involontaire aggravé par agression de chien » comme le prévoit le Code Pénal; mais l'individu socialement et professionnellement inséré, a été laissé libre sous contrôle judiciaire. Le procureur de la République avait requis dans ce sens. La procédure se poursuit afin d’en savoir plus sur les conditions de détention des animaux dangereux que ce gérant d’une salle de sport à Jarry possédait à son domicile.

Chacun est responsable des ses animaux 

En fin de journée mercredi, son voisin âgé de 74 ans avait été mordu au visage par des molosses de type American Staffordshire Terrier. Des chiens d'attaque soumis normalement à autorisation spéciale, avec permis et formation délivrés par les autorités. Des vérifications administratives sont en cours, mais le suspect, qui selon nos informations est un passionné de chiens, encourt entre 5 et 7 ans de prison et plusieurs dizaines de milliers d'euros d'amende. Sans compter les dommages et intérêt éventuels sur le plan civil. La Préfecture rappelle que la détention de chien de catégorie 1 et 2 est soumise à des règles strictes et obligatoires.