Une solution de broyage électrique sera testée à Marie-Galante

Par Nicolas Ledain 08/05/2021 - 09:44
01/01/2020 - 00:00

Après la mobilisation de certains planteurs et travailleurs de l'usine pour empêcher le test de transbordement des cannes de Marie-Galante vers Gardel, ce vendredi, une visio-conférence rassemblant les élus, instances dirigeantes et acteurs de la filière s'est tenue dans la soirée. La modernisation de l'outil industriel, sans cogénération, a été garantie et pour cette saison, une nouvelle solution de broyage sur place va être essayée.

    Une solution de broyage électrique sera testée à Marie-Galante

Et si les cannes étaient finalement broyées à Marie-Galante cette année ? C'est la solution inespérée qui a été évoquée ce samedi par Olivier Serva en direct sur RCI. 

Alors qu'une nouvelle mobilisation était annoncée dans la matinée à l'usine, au lendemain de l'annulation du test de transbordement des cannes vers la Guadeloupe dite continentale, empêché par une manifestation de certains planteurs et travailleurs de l'usine à Folle Anse et Grande Anse, le député de la première circonscription a apporté des garanties majeures pour essayer de calmer la gronde.

Il a promis que l'outil industriel serait préservé, rénové et modernisé, avec l'abandon d'une solution de cogénération, mais aussi qu'une autre solution allait être étudiée pour cette année avec un broyage électrique sur place. Cela fait suite à une visio-conférence qui s'est prolongée dans la nuit avec le Sous-Préfet, le Délégué interministériel à la transformation agricole des Outre-mer, les Présidents des exécutifs majeurs, des élus de l'île, mais aussi les représentants de la SRMG et de la Sicama. 

Olivier Serva s'y est engagé, il y a aura toujours du broyage à Marie-Galante au-delà de 2021. 

 

Tags