En direct

Eurpoe 1

Au carnaval on ne prend plus de risque. On se protège

Les jours gras approchent à grand pas. C'est le moment de se protéger afin de bien profiter du carnaval pour ne pas regretter par la suite.
Par Sullyvan Daphné avec Thomas Prongue
Par Sullyvan Daphné avec Thomas Prongue
Image
Au carnaval on ne prend plus de risque. On se protège
légende image principale
Image d'illustration

Youpi, le carnaval c'est parti ! Soirées, vidés accompagnés le plus souvent par des boissons alcoolisées. Ce sont des moments qui favorisent des rencontres et parfois qui permet de conclure pour les plus chanceux.

Eh oui c'est ce qu'on appel le carnaval, mais une chose est sûre. Il vaut mieux prévenir que guérir. Protégez-vous et donc protégez votre sexualité. C'est en tout cas le mot d'ordre qui revient chaque année.

Les associations d'aides et de préventions des IST, mais aussi les médecins se mettent d'accord. Au Carnaval on prend plus de risque. On rappel donc à tous que la seule manière de lutter contre les maladies sexuellement transmissibles ou les grossesses non-désirées est de se protéger avec des préservatifs.

Ce n'est pas tout. Pour le Docteur Anne Criquet-Hayotte, le carnaval amène bien d'autres vices.

Rubrique

Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire

À lire également

-Fort-de-France
Les jours gras passés, la ville de Fort-de-France a fait le bilan de son carnaval 2018. Un bon cru, malgré une légère baisse du nombre de festivaliers...
Société
0 Réactions
-Scheocher - Martinique
Ce mardi 20 février s'est tenu un salon consacré au tourisme digital en Martinique. Une stratégie de communication numérique bien moins coûteuse que l...
Société
0 Réactions
-Fort-de-France Martinique
Le comité martiniquais du tourisme a présenté son bilan de l'année 2017. Et les chiffres sont excellents.
Société
0 Réactions
-Martinique
Le professeur de lettre et écrivain, Joseph Jos est décédé ce dimanche matin (18 février 2018). Il était âgé de 80 ans.
Société
0 Réactions