En direct

Eurpoe 1

11 vaccins pour les enfants depuis le 1er janvier

On passe de 3 à 11 vaccins. Depuis le 1er janvier dernier, tous les enfants de moins de deux ans doivent obligatoirement être vaccinés contre 8 nouvelles maladies. Une volonté du ministère de la santé pour lutter, notamment, contre la défiance grandissante envers les vaccins. Les français sont les champions du monde des plus méfiants envers les vaccins. Selon un sondage mené dans 67 pays et publié dans la revue EbioMedecine, 41% des français jugent que les vaccins ne sont pas sûrs, contre 13% pour la moyenne mondiale. La faute, sans doute, aux récents scandales sanitaires.
Par Meven Lemoigne/Rinsy Xieng
Par Meven Lemoigne/Rinsy Xieng
Image
11 vaccins désormais
légende image principale
11 vaccins désormais

Conséquences, certains préférons ne pas se faire vacciner. Mais la baisse du taux de couverture vaccinale fait aussi poindre le risque d’une recrudescence de certaines maladies, comme c’est d’ailleurs déjà le cas avec la rougeole et la méningite. Un problème que le ministère de la santé à pris à bras le corps en imposant le vaccin obligatoire contre huit nouvelles maladies pour tous les enfants de moins de deux ans depuis le 1er janvier. Jusqu’à fin 2017, la loi exigeait seulement qu'ils soient vaccinés contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite. Une liste a laquelle s’ajoute désormais la coqueluche, le virus de l'hépatite B, une bactérie à l'origine des méningites, le pneumocoque, le méningocoque C, la rougeole, les oreillons et la rubéole. Un passage de 3 à 11 vaccins qui n’a pas de coût supplémentaire pour les parents, puisque remboursés à 100% par l’assurance maladie et l’assurance complémentaire. En revanche, pour l’Etat, cette extension représente un surcout de 10 à 20 millions d’euros. 

Que risque t-on en cas de refus ?

Pas grand-chose sur le plan pénal puisque les sanctions prévues par le code de la santé publique en cas de défaut de vaccination ont été abrogées. Elles allaient, pour rappel, jusqu'à six mois de prison et 3750 euros d'amende. En revanche, notez que si vous oubliez ou que vous ne faites volontairement pas vacciner votre enfant contre les 11 maladies désormais obligatoires, vous ne pouvez plus l’inscrire à la crèche, ni même à l’école ou dans un centre aéré. De même, l’obligation de protection des enfants est maintenue. Cela veut dire qu’un enfant qui n’aurait pas été vacciné et qui serait atteint d’un handicap pour cette raison à la possibilité de "mettre en cause pénalement ses parents".

 

Rubrique

Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire

À lire également

-Martinique
La Martinique accueille ce lundi 15 janvier 2018 le tout 1er congrès caribéen sur le cancer de la thyroïde. La prise en charge des patients sera notam...
Santé
0 Réactions
-Bellefontaine
Pour faire face au manque de praticiens sur son territoire, la ville de Bellefontaine a pris l'initiative d'ouvrir un centre médical.
Santé
0 Réactions
-Fort-de-France
La nouvelle direction par intérim du CHUM a rencontré les syndicats, ce vendredi (5 décembre 2018). Un premier contact plein d'espoir pour le collecti...
Santé
0 Réactions
-Martinique
La gastro-entérites aiguës est actuellement sous étroite surveillance en Martinique avec une augmentation du nombre de consultations chez le médecin g...
Santé
0 Réactions