En direct

Eurpoe 1

Une rafale mesurée à 320,3 km/h durant le passage d'Irma

Cinq mois après le passage de l'ouragan Irma sur le nord de la Caraïbe de nouvelles données parviennent aux météorologues. Le propriétaire d'une station météo personnelle à Saint Barthélémy révèle avoir mesuré une rafale à 320,3 km/h. C'est la cinquième fois dans l'histoire qu'une telle mesure est possible.
Par Karl Lorand
Par Karl Lorand
Image
Serge Brin station Météo
légende image principale
L'emplacement de la station météo de Serge Brin. ©Serge Brin

Le passage d'Irma sur les Îles du Nord est étudié sous toutes les coutures. L'ouragan de catégorie 5 a marqué l'histoire en étant le phénomène cyclonique le plus puissant ayant touché terre dans le bassin Atlantique. Un ouragan si puissant qu'il a détruit la totalité des instruments de mesure du vent. La rafale la plus puissante enregistrée officiellement durant son passage l'a été à Barbuda à la vitesse de 290 km/h dans une période où les vents moyens atteignaient 190 km/h.

Cependant, le site Weather Underground révèle qu'un particulier a mesuré une rafale à 320,3 km/h. Il s'agit de Serge Brin, le propriétaire d'une station météo personnelle à Saint Barthélémy. Dans un mail envoyé au site tenu par le Docteur Jeff Master, ancien membre des Huricane Hunters du NHC, Serge Brin explique que ses instruments de mesure sont restés debout durant le passage du mur avant que des débris ne détruisent le mât qui supportait l'anémomètre.

"Juste après cette grosse rafale, le compteur est soudainement revenu à zéro durant 30 secondes puis à recommencer à fonctionner normalement. Est-ce que ce dysfonctionnement signifie que la rafale était encore plus rapide ? La question reste posée", écrit le météorologue amateur. Une question légitime puisque l'appareil avec lequel il a mesuré la rafale ne va pas au delà de 322 km/h.

Cette mesure en elle même est historique. En effet, il n'existe que quatre mesure de vent supérieure à cette vitesse dans l'histoire. La rafale la plus rapide de l'histoire a été mesurée en Australie lors du passage du cyclone Olivia en 1996 à 407 km/h. La deuxième a été enregistrée au sommet du Mont Washington, dans l'état du New Hampshire aux USA en 1934. Sa vitesse était de 370 km/h. À la troisième place on retrouve une rafale de 339 km/h mesurée à Cuba en 2008 lors du passage de l'ouragan Gustav. Enfin la quatrième a été observée dans le nord du Groenland en 1972. Elle a été chronométrée à 333 km/h.

Tags (Étiquettes)
Rubrique

Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire

À lire également

-Prêcheur - Martinique
La sirène a retenti une troisième fois ce mardi matin (20 février 2018) au Prêcheur. Cette fois-ci les 130 élèves de l'école élémentaire ont été évacu...
Risques naturels
0 Réactions
-Prêcheur - Martinique
La sirène annonçant les lahars a retenti deux fois cette nuit (mardi 20 février 2018). Des coulées de boue qui n'ont pas provoqué d'évacuation cette f...
Risques naturels
0 Réactions
-Martinique
La Martinique est repassée en vigilance verte, ce jeudi en fin de journée. Les vents ont légèrement diminué.
Risques naturels
0 Réactions
-Bruxelles
La Commission Européenne annonce une aide de 49 millions d'euros pour Saint-Martin et la Guadeloupe.
Risques naturels
0 Réactions