En direct

Eurpoe 1

Gémapi, la nouvelle taxe inondation ne sera pas appliquée en Martinique cette année

La taxe pour la gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations (Gémapi) ne sera pas appliquée en Martinique en 2018. Les élus des trois communautés d'agglomération estiment qu'il y a d'autres moyens qu'un impôt nouveau pour financer les travaux de mise hors d'eau.
Par Clara Vincent (édition : Karl Lorand)
Par Clara Vincent (édition : Karl Lorand)
Image
inondation Fort-de-France
légende image principale
Les inondations sont un des risques majeurs auxquels est soumis la Martinique. ©Archives RCI Martinique

La taxe Gemapi, prévue pour financer la protection les villes contre les inondations, n’est pour l’instant pas à l’ordre du jour chez nous.

Les présidents des 3 communautés d’agglo ont été clairs : ils refusent de l’appliquer. En effet, les modalités d'application du texte n’ont même pas encore été déterminées. Cette nouvelle loi prévoit que l’état réalise une étude sur l’état des cours d’eau avant que les élus puissent se positionner. Or pour l’instant, aucune étude n’a encore été réalisée. Du coup, pas de taxe. Les intercommunalités ont déjà exposé leur décision aux représentants de l’état lors d’une rencontre. Et ils sont très fermes là-dessus.

Il faut dire que rien n’oblige les EPCI a appliqué cette taxe qui leur permet d’avoir un budget pour la réalisation des travaux pour prévenir les inondations. De plus les élus rappellent qu’il y a d’autres moyens de dégager des ressources, comme par exemple les subventions. Il n’y a pas que l’impôt pour financer des travaux disent-ils.

En tout cas, l’Etat s’est d'ores et déjà engagé à créer une mission d’appui technique auprès des EPCI afin de mettre en place une vraie concertation pour mener cette fameuse étude sur l’état des cours d’eau. En attendant, cette décision des présidents des communautés d’agglomération va certainement soulager les portes-monnaies des contribuables.

Rubrique

Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire

À lire également

-Prêcheur - Martinique
La sirène a retenti une troisième fois ce mardi matin (20 février 2018) au Prêcheur. Cette fois-ci les 130 élèves de l'école élémentaire ont été évacu...
Risques naturels
0 Réactions
-Prêcheur - Martinique
La sirène annonçant les lahars a retenti deux fois cette nuit (mardi 20 février 2018). Des coulées de boue qui n'ont pas provoqué d'évacuation cette f...
Risques naturels
0 Réactions
-Martinique
La Martinique est repassée en vigilance verte, ce jeudi en fin de journée. Les vents ont légèrement diminué.
Risques naturels
0 Réactions
-Bruxelles
La Commission Européenne annonce une aide de 49 millions d'euros pour Saint-Martin et la Guadeloupe.
Risques naturels
0 Réactions