En direct

Eurpoe 1

Des travailleurs détachés refoulés et remis dans leur avion

Scène inédite sur le tarmac de l’aéroport Guadeloupe Pôle Caraïbes, 117 ouvriers vénézuéliens ont été refoulés. Arrivés de Caracas, ils étaient pour la plupart, attendus à Fort-de-France et à St-Martin sur des chantiers. Mais ils ne disposaient pas des papiers et autorisations nécessaires.
Par Thierry Fundéré
Par Thierry Fundéré
Image
PAF
légende image principale
Cette affaire est révélatrice de la vigilance des autorités

Le vendredi 27 octobre, un avion privé en provenance de Caracas a atterri à l’aéroport Pôle-Caraïbes avec à son bord 117 vénézuéliens. Plus de soixante d’entre eux devaient rejoindre la Martinique et l’île de Saint-Martin, pour y travailler.

 Les services de la préfecture rappellent que les personnes de nationalité étrangère doivent présenter une autorisation de travail et des garanties pour exercer en France une activité rémunérée. Or, ces travailleurs vénézuéliens et leur employeur n’étant pas en mesure de produire ces justificatifs.  Le préfet a donc décidé d’appliquer l’ensemble des règles relatives aux salariés étrangers et notamment celles définies dans la directive concernant les travailleurs détachés.

 Les 117 ressortissants vénézuéliens n’ont donc pas été autorisés à entrer sur le territoire et la police aux frontières les a reconduits dans l’avion qui les avait amenés.

Rubrique

Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire

À lire également

-Martinique
L'Association Martiniquaise de l’Inter-profession Viande (AMIV) a été épinglée par l'autorité de la concurrence. Les autorités demandent à l'associati...
Economie
0 Réactions
-Saint-Pierre - Martinique
Les navires de croisières reviennent à Saint-Pierre. Ce jeudi et ce samedi des bateaux de croisière jetteront l'ancre dans la rade de la commune du no...
Economie
0 Réactions
-Martinique
Airbnb aurait généré 61 millions d'euros en Martinique en un an. C'est en tout cas ce que révèle le laboratoire de données du site internet spécialisé...
Economie
0 Réactions
-Martinique
Les ventes de ciment sont au plus bas en Martinique et ce depuis 37 ans. Il faut rappeler que la Martinique dépend de la commande publique, une comman...
Economie
0 Réactions